mercredi 28 août 2019

Avec amour et rage

J’avais dédié une partie de cet été à la rédaction d'un petit conte philosophique autour de la catastrophe écologique. L’occasion d’exploiter les nombreuses lectures et analyses que j’avais décortiquées jusqu’à présent et de mettre de l’ordre dans ma tête.

J'avais réuni toutes les conditions de travail pour mener ce projet à bien. Et j’avais l’impression de m’être mis à l’écoute de mon ressenti. Bref, une cohérence apparente entre ma modeste ambition intellectuelle et les moyens mis en place.

Et puis patatras : je reviens les pieds sur Terre, je retouche à l’urgence écologique et climatique, je rencontre d’autres personnes bouleversées comme moi par l’écocide en cours, certaines s’excusant même de ne faire le pas qu’aujourd’hui.

Ma bulle spéculative crève : c’est évident que mon énergie, mon temps et mes capacités seront bien plus utiles autrement. Et si je devais encore hésiter, aveugle à mon comportement insupportable et toxique avec mes proches (désolé, pardon, merci, je vous aime), un rêve récent confirme que de tels écrits sont stériles et que la vie passe ailleurs.

Alors, je partage quand même mes balbutiements de l’été lesquels portent les traces de ce cheminement intérieur, et je tourne la page. Retrouvons-nous sur le terrain. Avec amour et rage.

Ecographies 1 : un aréopage hors sol ? 

Ecographies 2 : une constitution terrestre ?

Zombies Sales Invasion (Extinction Rebellion Belgium 06.07.2019)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire